Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

18 juin 2022 6 18 /06 /juin /2022 16:26

Reçu le soir du 17 Juin :

Bonsoir,

 

Nous voici à la fin de la campagne électorale.

Soit nous parvenons à déboulonner le cronard, soit il est possible que

nous n'ayons plus vraiment le droit de vote par la suite... sans parler

de la perte de nombreuses libertés fondamentales devenues

non-essentielles.

Il n'y a plus de campagne publique expliquant les inscriptions sur les

listes, les enjeux des scrutins. Depuis le dernier référendum bafoué de

2005, le "choix" entre deux candidats prônant la même politique

dévastatrice, joliment appelée libérale dégoûte les citoyens, les

conduit à une sourde colère désabusée et surtout à l'abstention.

Abstention qui est un tapis rouge pour sa seigneurie cronarde qui l'a

construite et encouragée. Depuis 5 ans, il n'y a plus de débat, même

pendant les campagnes. L'étape suivante serait logiquement de ne plus

consulter une population qui ne vote pas, ou le faire en organisant

clairement toutes les possibilités de fraude : vote par correspondance,

vote électronique, changement de suffrage (censitaire, indirect...).

 

A tous ceux qui ont renoncé au vote, je tiens à dire ce soir que nous

n'avons jamais été aussi proches de pouvoir changer véritablement de

politique, jamais aussi proches de contrecarrer la davocratie en marche.

Je comprends le dégoût. J'ai moi-même été bien souvent écœurée par les

différents candidats et élus des trente dernières années. Comme

beaucoup, j'ai voté utile avant de voter blanc ou nul au 2nd tour. Parce

que les candidats en jeu étaient finalement les agents d'une même

destruction des nations souveraines, des services publics, des missions

régaliennes de l'Etat. Pour la première fois depuis que je vote (1988),

nous pouvons porter au pouvoir un programme souverain, un programme

équitable.

Plus que tout, il nous est enfin possible de mettre un gros coup de

frein à la davocratie. Les propos outranciers, antidémocratiques qui

fleurissent depuis une semaine dans les principaux médias témoignent

bien d'une vraie panique.

 

Ne pas voter cette ultime fois, c'est endosser une sacrée responsabilité

si le cronard passe alors qu'il est si près d'échouer. Ce sera aussi

renoncer à toute protestation dès qu'il mettra en œuvre ses projets de

contrôle de population. S'il passe, nous savons à quoi nous attendre et

le combat sera rude pour simplement conserver l'intégrité de notre

organisme.

 

Quelles que soient vos convictions politiques, je pense que la

souveraineté et que la priorité des lois de notre pays vous tiennent à

cœur, que vos libertés vous tiennent à cœur. Mobilisez-vous encore une

fois. Encore une dernière fois.

Je n'exclus pas que sa seigneurie cronarde obtienne une majorité grâce à

l'abstention (la population aura alors ce qu'elle mérite). Ou par la

fraude ce qui est peu probable pour un scrutin local par

circonscriptions (il n'a pas pu frauder les résultats des

départementales (2,5%), il a en revanche réussi à les faire oublier). Il

peut refuser le résultat, mais dans ce cas, le coup d'état larvé qui ne

dit pas son nom depuis 2017 crèvera les yeux de tous.

 

Voilà, voter prend entre 5 et 10 mn le plus souvent. L'avenir est en

jeu. Davos ou la France... avec ses querelles, ses partis, ses

désaccords, mais la France.

Toutes les voix comptent. En 2017, Adrien Quatennens, strict inconnu qui

avait 19% au 1er tour a gagné au 2nd tour avec 50.11%, 50 voix de plus

que son adversaire. Et quel brillant député nous avons gagné par son

élection!

Nous pouvons battre Sorre, battre Travert et tous les autres playmobiles

en allant voter et en convainquant de le faire quelques personnes autour

de nous.

 

La campagne est finie.

Bonne soirée,

Sophie
Partager cet article
Repost0

commentaires